抗鲠
2019-09-05 10:25:03

Une commune de l'Oiseadécidéhierde suspendre la mise en place de la semaine de 4,5 jours。 Un recul symbolique alors que s'accentue la pression pour obtenir uneautreéforme。

Et de deux。 AprèsCrillon(Oise),débutoctobre,la commune de Boves(Somme)adécidé,depuis hier,de suspendrelaréformedesrythmes scolaires qu'elle appliquait depuislarentréeetde repasser«temporairement»àlasemaine de quatre jours。 Daniel Parisot,le maire decettecityitéde3 000居民,avoue avoir priscettedécision«àcontrecœur»,àlaladasedesasetémettreen placelesactivitéspériscolaireslorsde lapauseméridienne。

Ce recul,quivientaprèslerefus,annoncélasemainedernièrepardix maires d'Ardèche,d'appliquerlaréformeactitelleàlarentréeprochaine(l'Humanitédu31 octobre),est une nouvellepierrelancéedansle jardin de Vincent Peillon ,enéplacementhierdansuneécoledeTorcy(Seine-et-Marne)etquis'apprêteàpasserun mois de novembre houleux。

De fait,les vacances de la Toussaint n'auront pasapaisélasituation autour de la mise en place de la semaine de 4,5 jours。 Au逆转。 Jeudi dernier,les syndicats CGT,FO,SUD et Faenontarelélesenseignants et les agentsterritoriauxàunerèveationaryalele 14 novembre。 Cettemobilizationorchestréeparquatre syndicats minoritaires recevra,pourlapremièrefois,l'appui despuissantesfédérationsdesservices publics de la CGT et de FO,ainsi que de SUD。

Cessyndicatsdénoncentuneréformequifait«glisser les mission d'enseignement de l'éducationnationale vers les communes»,créantainsi«degravesinégalitésdetraitement sur le territoire et une confusion entre scolaireetpériscolaire(locaux,activités...)»。 Ils exigent un retraitdedédédéd'applicationet de nouvelles discussion pour une«vraieréforme»。

Ilspourraientêtre重新联系当地的SNUipp-FSU。 Lafédérationparisiennenotamment,en pointe dans la contestation,appelleàlagrèveégalementce14 novembre。 Au niveau national,le syndicat majoritaire chez les enseignants du primaire ne souhaite pas un retrait mais un«assouplissement»duremcret。 Il appelle ses sectionslocalesàorganiser,pendant quinze jours,des actions danslesdépartements。 Avant le point d'orgue du 20 novembre o se se tiendra un«rassemblement national»devantleministèredel'Éducationnationale。 La pression n'est doncpasprèsderetomber。

73%的反对者是对吗? Selon uneconsultorganiséeparFrance Inter,73%des personnes ne seraient pasfavorablesàlamise en place delaréformedesrythmes scolaires dans leur commune。 70%estimeraient que les enfants sontplusfatiguésqu'auparavantet 66%parlent d'emplois du tempspasadidéauxenfants。 参赛者laméthodologie,Vincent Peillon estime que ces chiffres«ne donnent pas une vision objective du sujet»。

劳伦特·穆卢德